No se ha registrado? Crear un OverBlog!

Crear mi blog

Peio

Peio

Erase una vez un niño mayor que soñaba y no dejaba de pensar que la vida no cuadraba con su forma ser. Cuando lo tuvo más claro, se le ocurrió imaginar que escribiendo se le pudiera arreglar. Se puso manos a la obra. Empezó con papel, deslizando su estilo y alguna manía por cartas, botellas lanzadas
Etiquetas asociadas : amour, fontmoure, mort ou vide, portraits, vie, beaute

Blogs

peio.over-blog.com

peio.over-blog.com

creaciones
Peio Peio
Artículos : 115
Desde : 03/07/2013
traildesfontaines

traildesfontaines

Vous ne le savez peut-être pas mais le trail des fontaines se court aussi sur le net. 2018 verra la huitième édition de cette jolie course-nature.
Peio Peio
Artículos : 7
Desde : 26/04/2015
Categoría : Deportes

Artículos para descubrir

"¡ Va por ti, avi !!!

"¡ Va por ti, avi !!!

- ¡ Despierta avi ! Como verás, hoy no es que falten los últimos kilómetros de la etapa del Tour de Francia antes de que ésta llegue a meta, sino que es un día la mar de especial para mí. - Hijo mío, ¡ cuánto te agradezco el detalle ! De lo bonito que me sabe, creo que se me está haciendo la boca Coca-Cola, sólo pensando en los buenos t
Une histoire de famille

Une histoire de famille

Le trail des Fontaines, c'est une histoire de famille. Hétéroclite -je vous l'accorde- pour ceux qui ne voient ce terme que par l'étroitesse des liens issus de sang coulé. Et uniquement. La famille ! Avec un « F » comme Fontmoure, pardi ! Mais ce n'est pas parce qu'on n'est pas de là qu'on n'en fait pas partie non plus. Chaque année, depuis
D'une plume à l'autre ...

D'une plume à l'autre ...

Si je ne m'abuse, à votre coiffe de cheftaine sioux s'est ajoutée ce jour une plume d'aigle de plus, des plus légères – soyez-en sûre- à l'instar de cette mine que vous arborez, plus verte et séduisante s'il en est à chaque coup de passe-passe du Régisseur de ce temps qui sur les planches de notre terroir nous est imparti. Je ne sais pas
Vieille branche

Vieille branche

J'ai pour la poésie une attirance goulue qui me fait courir derrière cette « science du pauvre », pieds nus – presque comme toi, Hervé- sur son sable de rime, le coeur ouvert embrassant comme une voile l'azur dans les yeux de l'autre. Bien que parfois les bleus se mêlent, voire se confondent avec ces taches de douleur qui surgissent lorsqu'
À la tienne, gourde d'un autre âge !

À la tienne, gourde d'un autre âge !

L'alignement des étoiles auxquelles j'adresse ma plus grande reconnaissance continue d'enchevêtrer sur terre nos histoires filantes. Après que le chemin vers Compostelle entre Fratteau, Fontmoure et Béleymas soit devenu carrossable hier par la foi enragée et le pas royal de tous ces nordiques coquillards, la voie était donc tracée pour inspi
Inestimables "deux sous"

Inestimables "deux sous"

Qu'y a t-il de plus beau qu'un sein ? Un autre ? Ou plus exactement deux ? Les tiens, ma chair, pour ne pas les nommer, à l'aune desquels les autres aussi se regardent. Comment imaginer une seule seconde que l'un pourrait aller sans l'autre ? J'ai beau me dire que dans chacune de mes mains l'un et l'autre trouvent sur mesure la liberté charnue d'
Ni tú, ni … mamá tampoco !

Ni tú, ni … mamá tampoco !

No creo, papá, que sea necesario que me mandes las que no son palabras de tu huerta. La verdad es que no sé por qué te lo digo, porque no me pasa por la cabeza que me lo hubieras hecho. Las tuyas, siempre firmadas con aquel trazo palaciego de infinita humildad, aquí las tengo guardadas y recogidas con un lazo de terciopelo negro. No hay ninguna
Se nos va "el cojonudo boludo"

Se nos va "el cojonudo boludo"

« Che », se irá dentro de cuatro días el de « Benito Juárez » con sus dos raquetas del año de la Picó, su máquina de cordar y sus cuatro remeras doblada de cualquier manera con tal de que la cremalllera de la mochila no reviente con los muchos recuerdos que apretados van dentro y que el hombre se trae de la vieja Europa para su Argentina.
Marie-Louise du douze

Marie-Louise du douze

Après la journée dédiée à la gent féminine, le mois de mars, émoustillé par les avances du printemps, a pris la juste habitude de s'éprendre, comme un vertueux amant, de l'une d'entre elles plus particulièrement. L'idylle dure depuis quelques décennies maintenant. Ainsi, pour sa Marie-Louise du douze, il a les mêmes yeux bleus éblouis
"Je t'aime" à ... la course ! 

"Je t'aime" à ... la course ! 

Si vous connaissez nos « vertes-tigineuses » étendues de beauté, au cœur qui vacille entre sillons de plaines, augustes et rebelles coteaux et si vous ignorez ce qu'est un trail, il vous manque un coin de l'histoire, celle d'un sport – la course à pieds- parfum de nos plus anciennes racines nomades, tombé « raide dingue » de nos jardins